C'est moi

Ma mère et mon père étaient les deux entraîneurs de natation alors l’eau était mon premier element naturel encore avant d'apprendre à marcher, mon premier amour omniprésent. Je m’appelle Maria Ugolkova, je suis venue au monde au milieu de l’été 1989 à Moscou. C’était l’époque de Mikhaïl Gorbatchev, de la "perestroïka" et de la "glasnost", les frontières de l’Union soviétique s’ouvraient. La piscine couverte de la ville est devenue mon séjour quotidien, j’ai nagé pour la première fois à l’âge de deux ans.

À partir de ce moment-là, la natation est devenue ma vie. 

________

À l’âge de 16 ans, j’ai déménagé avec ma mère en Suisse pour son nouveau travail en tant que entraîneur à Lugano. Nager, étudier, nager. La langue italienne et le style de vie sont devenus mon deuxième amour. La joie de vivre, l’exubérance, le bon goût, la culture méridionale, la cuisine et la musicalité de la langue italienne: ainsi le Tessin est devenu ma deuxième patrie. J’ai passé ma maturité au Lycée de Lugano. Dans la même année (2009) j'ai participé pour la première fois dans le Championnat du Monde à Rome avec l'équipe national russe. À ce moment là, j'avais déjà établi 3 records nationaux russes. Je remercie tout d'abord ma mère, qui était ma première coach jusqu'à là pour ce succés. 

________

À l’âge de 20 ans, j’ai fait mes valises pour m’installer à Lausanne. J’ai étudié l’économie à l’Université et j’ai porté les couleurs de Lausanne Natation. Ma mère est restée au Tessin. En 2012, j’ai disputé pour la dernière fois les Championnats d’Europe de natation en tant que membre de l’équipe nationale russe. Deux ans plus tard, j’ai obtenu mon Bachelor en Economie dans une langue supplémentaire: le français. 

________

En été 2014, j’ai déménagé encore une fois pour continuer mes études, cette fois en Suisse alémanique, à Zurich. Étudiante, 24 ans, quadrilingue et avec une décision à prendre: nager ou pas. 

Le Club de natation d’Uster Wallisellen m'avait facilité le choix. J’y ai trouvé mon nouvel entraîneur, ma nouvelle motivation. Et à l’Université de Zurich, j’ai obtenu un Master en Banking et Finance.

 

________

En 2015, j’ai obtenu la nationalité helvétique, et depuis lors, je nage pour la Suisse. Une fois aux Jeux Olympiques de Rio en 2016, trois fois aux Championnats du Monde, en 2015, 2017 et 2019. Et deux fois aux Championnats d’Europe, en 2016 et 2018.

________

Chez moi, à la maison à Uster, j’ai accroché au mur deux médailles des Championnats d’Europe et un Master en Banking et Finance. La polyvalence est ma force. Après avoir nagé au début de ma carrière le dauphin et la nage libre, le 200 mètres quatre nages est devenu ma discipline principale. Ma carrière suit une courbe exponentielle, j’ai de bonnes sensations. Les Jeux Olympiques de Tokyo 2021, déplacés  à cause de COVID-19, sont notées dans mon calendrier.

________

200m 4 Nages

                                  Reine de la natation - une compétition réunissant 4 disciplines

50m

Dauphin

Le dauphin est mon favori. C’est celui que je préfère. Il n’est pas tout simple et on le nage mieux lorsqu’on a de la vitesse. C’est pourquoi il donne des sensations d’intensité et semble naturel en compétition.

Début ========>

50m

Dos

La nage sur le dos est semblable à une relation avec un ami. Elle fonctionne toujours, peu importe ma forme.

<========

50m

Brasse

Au début, j’avais une relation compliquée avec la brasse. J’ai dû beaucoup investir dans cette discipline. En plus, techniquement elle est une des plus difficiles à comprendre. Étant donné que j'ai plus d'experience aujourd’hui, je suis plus rapide avec moins d’effort.

========>

50m

Nage Libre

J’entretiens une relation stable avec le crawl. Je l’entraîne pratiquement lors de chaque entraînement. Il me donne de la sécurité et il est toujours là pour finir ma course en manière gagnant. Une relation intense.

Fin                                                                 <========

Mon Équipe

Entraîneur

Pablo Kutscher

Pablo m'entraîne depuis 2014. Voici ce que l’entraîneur de l'équipe du groupe élite du SC Uster Wallisellen dit: «Maria est un véritable poisson. Chez elle, tout est réuni: l’amour de l’eau, le talent, la volonté et la discipline. De plus, c’est une très bonne compétitrice. C’est un mélange presque parfait. Comme entraîneur, j’apprends tous les jours quelque chose à ses côtés et je me réjouis de ce qui nous attend dans le futur. No limits!»

Portrait_Rene%C3%8C%C2%81_edited.jpg

Masseur

René Albertin

René veille à ce que je puisse m’entraîner sans douleurs et réaliser des performances optimales en compétition. Après 20 ans d’expérience avec des athlètes de pointe chez Swiss Aquatics et Swiss Triathlon, il me suit depuis deux ans et dit: «Pour moi, Maria est la sportive professionnelle parfaite. C’est impressionnant de voir à quel point elle sent son corps et sa musculature. Elle est précise et claire».

Préparateur Physique 

Joachim Staub

Joachim est mon préparateur physique. Il travaille dans le centre du sport et de la santé auprès de l’EPFL et de l’Université de Lausanne; il me suit depuis mon passage à Lausanne, c’est-à-dire depuis 2010.

​Voici ce qu’il dit: «Maria est une sportive exceptionnelle dotée de qualités hors du commun. Elle est capable de progresser peu importe les circonstances, gère sa carrière avec du courage et est toujours disposée à prendre du recul pour obtenir le maximum dans toutes les situations et tirer des enseignements.»

Photo_le_13.07.20_a%C3%8C%C2%80_20_edite

 

 

 

Management

Daniela Gisler

 

Daniela conseille des athlètes de classe mondiale et offre un suivi global – du concept à la réalisation, de la communication avec les médias à la commercialisation. Depuis 2011, elle travaille comme Managing Partner de samm group AG, et depuis 2020 pour Daniela Gisler Sportmanagement & Kommunikation. 

Daniela Gisler travaille avec moi depuis mars 2020.